Your usenet-fr results


Path: news.alphanet.ch!alphanet.ch!news.imp.ch!news.imp.ch!univ-lyon1.fr!news.ecp.fr!club-internet.fr!feedme-small.clubint.net!proxad.net!feeder1-1.proxad.net!noos.fr!not-for-mail
Date: Sat, 27 Oct 2007 17:13:43 +0200
From: fda <monfournisseur@change.fr>
User-Agent: Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.8.1.6) Gecko/20070802 SeaMonkey/1.1.4
MIME-Version: 1.0
Newsgroups: fr.sci.philo,fr.soc.politique
Subject: NON AUX GAMINS CAPRICIEUX ! (Re: "NON au TRAITE MODIFIE")
References: <47234ffe$0$5228$426a74cc@news.free.fr>
In-Reply-To: <47234ffe$0$5228$426a74cc@news.free.fr>
Content-Type: text/plain; charset=windows-1252; format=flowed
Content-Transfer-Encoding: 8bit
Lines: 38
Message-ID: <472355a7$0$21821$79c14f64@nan-newsreader-07.noos.net>
Organization: Noos
NNTP-Posting-Date: 27 Oct 2007 15:13:43 GMT
NNTP-Posting-Host: 89.159.229.185
X-Trace: 1193498023 news.noos.fr 21821 89.159.229.185
X-Complaints-To: abuse@noos.fr
Xref: news.alphanet.ch fr.sci.philo:441953 fr.soc.politique:2594432

ricazerty a écrit :

> Quels sont nos moyens pour enrayer la ratification parlementaire
> du "traité modifié "?

Aucune. C'était déjà une erreuir que de le modifier. Et une autre que
d'avoir demandé son avis au peuple - qui est souverains des choix
*politiques* sur uen question qui était purement *technique* et ne
servait à un certain Jacques C. qu'à chercher le plébiscite. Il l'a eu
dans l'os, ce n'est pas pour me déplaire. Revenons maintenant sur terre,
et aux choses sérieuses.

http://www.affection.org/europe_53407_3_forum-page/

> *Citation:- le mini-traité de 220 pages que nos élites, donc nos édiles ont ratifié contient exactement ce que le referendum de 2005 avait retoque*
>
> Non.
>
> Je t'ai déjà signalé la disparition du passage sur la "concurrence libre et non faussée" (Alleluia ! Nous allons avoir de la concurrence contrainte et faussée avec la bénédiction tacite du traité ! Quel progrès ! Ce sont Véolia et EDF qui doivent être contents !)
>
> 1) *Il n’est plus dorénavant question de « lois européennes* »; on reste bloqué (ce qui est assez idiot, mais les USA font avec ça aussi) au système des anciennes « directives » que chaque Etat adapte à sa propre sauce... ou ignore superbement.
>
> 2) *La primauté du droit européen sur les droits nationaux disparaît* . La « personnalité juridique » de l’UE avec le nouveau traité « n’autorisera en aucun cas l’Union à légiférer ou à agir au-delà des compétences que les Etats membres lui ont attribuées dans les traités », je cite texto.
>
> 3) *Il n’y a plus de ministre européen des Affaires étrangères, mais comme aujourd’hui* un simple « Haut représentant », juste symbolique. En d'autres termes, la « politique étrangère » de l’UE dans le mini-traité n'a plus rien de comparable avec l'intégration qui était proposée par la Constitution européenne.
>
> 4) *Le paragraphe sur les Etats membres qui doivent « appuyer sans réserve » l'action décidée au niveau européen est supprime* ; une déclaration souligne même explicitement que les dispositions en la matière « ne portent pas atteinte aux compétences des Etats membres quant à leur propre politique étrangère » ni à leur représentation propre dans les instances internationales.
>
> 5) Changement le plus significatif : « les traités peuvent être révisés pour accroître *ou pour réduire* les compétences de l’Union ».
>
> Que reste-t-il ? *Le vote à la majorité qualifiée* . Cela tombe bien : c'est exactement de lui qu'on avait besoin, et vite, pour sortir de la situation de blocage où nous nous trouvons parce que quelques irresponsables ont voté non au premier TCE pour des raisons qu'ils n'ont jamais été specialement capables de nous expliquer eux-mêmes, en admettant que ces raisons existent.
>
> Bref, on ne pouvait pas réduire le traité davantage qu'il ne l'a été, sauf à dire que l'on reconduisait simplement le traité de Nice et ceux qui sont antérieurs sans rien changer, et donc sans laisser l'Europe continuer à aller à vau-l'eau.
>
> En attendant, on a perdu à cause de ces suicidaires deux bonnes années par rapport au reste du monde, qui bouge très vite et se marre bien (surtout les multinationales !) en nous voyant paralysés. Deux ans au moins. Et ce en situation mondiale où la guerre économique n'a jamais fait autant rage. Vous avez du pot qu'on ne fasse pas chauffer le goudron en préparant les plumes; vous les mériteriez, et largement.
>
> Maintenant, si tu n'avais lu le texte de 2005 avec plus d'attention que l'actuel, et que vous êtes beaucoup dans ce cas, on comprend mieux pourquoi consulter le peuple sur des question techniques et non politiques représente simplement une perte d'argent et de temps. Et probablement, dans le cas de Chirac, un dévoiement du concept même de référendum à des fins propagandistes. il cherchait un plébiscite, on l'a envoyé se faire voir; ce qui constituait en effet la seule excuse pour voter non.

backlinks