Your usenet-fr results


Path: alphanet.ch!news.imp.ch!news.imp.ch!newsfeed.vmunix.org!fr.clara.net!heighliner.fr.clara.net!proxad.net!feeder2-1.proxad.net!news1-2.free.fr!not-for-mail
From: "Humain01" <Humain01@ifrance.com>
Newsgroups: fr.sci.philo
References: <3e159a92$0$17182$626a54ce@news.free.fr> <utob1vkkiflikajl8oe2jbj8613k90s3hi@4ax.com> <3e16bdfe$1$26179$626a54ce@news.free.fr> <07nd1vsmcrkard0v1lsm9ataev0d3na3qg@4ax.com> <3e16e953$0$26177$626a54ce@news.free.fr> <nmpf1vc8m8cu49fhp7plv9imrvheu1a05b@4ax.com> <3e18008e$0$22307$626a54ce@news.free.fr> <i6hg1vsgdctbqks248s41astclfh8c01lq@4ax.com> <3e184c5b$0$22310$626a54ce@news.free.fr> <vd7i1v0ql8291mn0gc7ir3317b7fo20f29@4ax.com> <3e1948d3$0$11411$626a54ce@news.free.fr> <d2kj1vc26junesdtoit1s1ikkm6ojv11hn@4ax.com> <3e1a99df$0$26187$626a54ce@news.free.fr> <BA4064CD.10549%catherine-daures@wanadoo.fr>
Subject: Re: La vie, plus f roce que les nazis
Date: Tue, 7 Jan 2003 15:04:23 +0100
X-Priority: 3
X-MSMail-Priority: Normal
X-Newsreader: Microsoft Outlook Express 6.00.2800.1106
X-MimeOLE: Produced By Microsoft MimeOLE V6.00.2800.1106
Lines: 121
Message-ID: <3e1ade6c$0$26168$626a54ce@news.free.fr>
Organization: Guest of ProXad - France
NNTP-Posting-Date: 07 Jan 2003 15:04:29 MET
NNTP-Posting-Host: 81.56.230.144
X-Trace: 1041948269 news1-2.free.fr 26168 81.56.230.144:3319
X-Complaints-To: abuse@proxad.net
Xref: alphanet.ch fr.sci.philo:147843


"catherine-daures" <catherine-daures@wanadoo.fr> a écrit dans le message de
news: BA4064CD.10549%catherine-daures@wanadoo.fr...
> Humain01 a écrit le7/01/03 10:11 dans l'
> article3e1a99df$0$26187$626a54ce@news.free.fr
>
> >
> > "anitcha" <anitchah@xyfree.fr> a écrit dans le message de news:
> > d2kj1vc26junesdtoit1s1ikkm6ojv11hn@4ax.com...
> >> On Mon, 6 Jan 2003 10:12:11 +0100, "Humain01" <Humain01@ifrance.com>
> >> wrote:
> >>
> >>>
> >>> "anitcha" <anitchah@xyfree.fr> a écrit dans le message de news:
> >>> vd7i1v0ql8291mn0gc7ir3317b7fo20f29@4ax.com...
> >>>> "Humain01 wrote:
> >>>>
> >>>>>>>>>>>>> Les premières humanités, c'est justement accepter et non
> > pas
> >>>>>>>>>>>>> nier sa propre animalité..
> >>>>>>>>>>
> >>>>>>>>>>>> ... faire vibrer le "je" profond.
> >>>>>>>>>>>> C'est le préalable.
> >>>>>>>>>>>> Vous finissez par le reconnaître et c'est tant mieux.
> >>>>>>>>>>
> >>>>>>>>>>> Il n'y a pas de "je profond" Madame.
> >>>>>>>>>>> Tout "je" est une méprise.
> >>>>>>>>>>
> >>>>>>>>>> vous croyez que l'"animalité" à laquelle vous faites allusion,
> > se
> >>>>> vit
> >>>>>>>>>> hors de toute notion de "je" chez l'homme?
> >>>>>>>>>
> >>>>>>>>> Ce "je" est une expression de l'animalité.
> >>>>>>>>
> >>>>>>>> C'est juste.
> >>>>>>>> N'est-ce pas un processus général chez l'homme?
> >>>>>>>>
> >>>>>>>>> Et c'est en même temps une méprise.
> >>>>>>>>
> >>>>>>>> Bien.
> >>>>>>>> Et comment se génère-t-elle?
> >>>>>>>
> >>>>>>> Comment la méprise s'installe-t-elle ?
> >>>>>>
> >>>>>> c'est précisément la question que je vous posais,
> >>>>>> c'est votre réponse qui m'intéresse.
> >>>>>>
> >>>>>
> >>>>> Vous n'avez vraiment aucune vue sur la question ?
> >>>>> Vous ne voyez rien du tout ?
> >>>>
> >>>> Je ne vois pas comment la dite "méprise" se génère.
> >>>> Le voyez-vous?
> >>>
> >>> Vous regardez et vous ne voyez rien ?
> >>>
> >>> Si c'est le cas je vous propose de partir du début
> >>> ensemble et de regarder.
> >>
> >> Partir du début?
> >> Du début de quoi?
> >> Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.
> >
> > Le très jeune enfant. Il n'a pas d'image de lui.
> > comment ses images se construisent-elles ?
> >
>
> Le nourrisson n'a pas d'image de lui, il n'a pas non plus le sens de sa
> limite corporelle il est le monde qu'il goûte, sent, entend, touche, voit.
> Son image de lui se construit au contact de l'autre et de sa capacité à
> communiquer ( donner/recevoir ) ça s'appelle la socialisation. Un enfant
qui
> n'est pas apte à communiquer c'est à dire de percevoir son image
> individuelle différenciée de l'autre et du monde est autiste .


Non Madame, nous ne parlons pas de cela.

Schéma corporel, limite du corps, perception d'un corps
différencié, de besoins différenciés, tout cela est parfaitement
sain et naturel et nous n'en parlons pas ici.

Nous parlons d'avoir des images de soi en tant que "moi".
C'est à dire d'opposer à soi, des représentations de soi.

Se voir soi-même à travers une représentation
figée, issue du passé et chercher à y ressembler.
Ca commence tout petit vous savez.

Les adultes construisent petit à petit dans l'esprit
de l'enfant un personnage fictif auquels ils conditionnent
l'enfant à s'identifier. Et la mort c'est la mort de ce "moi".

























>


backlinks