Your usenet-fr results


Path: alphanet.ch!news.imp.ch!news.imp.ch!fr.clara.net!heighliner.fr.clara.net!wanadoo.fr!jean.vintejoux
From: jean.vintejoux@wanadoo.fr (Jean Vintejoux)
Newsgroups: fr.sci.philo
Subject: Re: La vie, plus féroce que les nazis
Date: Fri, 3 Jan 2003 14:45:04 +0100
Organization: none
Lines: 193
Message-ID: <1fo7mq4.1s20jpy103bdjcN%jean.vintejoux@wanadoo.fr>
References: <aun193$t99$1@news-reader11.wanadoo.fr> <3e0f2d2b$0$7361$7a628cd7@news.club-internet.fr> <aunb1k$765$1@news-reader11.wanadoo.fr> <3e0f6c57$0$7355$7a628cd7@news.club-internet.fr> <auo03c$mi5$1@news-reader10.wanadoo.fr> <1fnzdyq.1dmgjzobm23ekN%jean.vintejoux@wanadoo.fr> <aursv3$9ra$1@news-reader12.wanadoo.fr> <1fo26k8.xmhikqlus0aoN%jean.vintejoux@wanadoo.fr> <auui99$mh9$1@news-reader10.wanadoo.fr> <1fo3y8e.1p33bb4zjpclgN%jean.vintejoux@wanadoo.fr> <auv9k5$5fe$1@news-reader10.wanadoo.fr> <1fo4uk5.qi2mynpakqhqN%jean.vintejoux@wanadoo.fr> <av0e8a$omd$1@news-reader11.wanadoo.fr> <1fo5sjy.1a0saow1atv8w4N%jean.vintejoux@wanadoo.fr> <av2ckv$hcj$1@news-reader11.wanadoo.fr> <1fo6lch.1i015l75rsoyuN%jean.vintejoux@wanadoo.fr> <av3gn8$d9p$1@news-reader11.wanadoo.fr>
NNTP-Posting-Host: mix-ste-genev-bois-111-1-197.abo.wanadoo.fr
Mime-Version: 1.0
Content-Type: text/plain; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding: 8bit
X-Trace: news-reader11.wanadoo.fr 1041601680 17683 80.9.12.197 (3 Jan 2003 13:48:00 GMT)
X-Complaints-To: abuse@wanadoo.fr
NNTP-Posting-Date: 3 Jan 2003 13:48:00 GMT
User-Agent: MacSOUP/F-2.4.6
Xref: alphanet.ch fr.sci.philo:147403

Myst`Inc <mysterieuxinconnu@voila.fr> wrote:

> Jean Vintejoux a écrit :
>
> > Banalitas.
> > Banalitas
>
> Uy Muchacho !
> Las banalitas son cosas que no se deben olvidar.
> A fortiori, cuando de esas mismas banalitas depiende el suerte de la
> humanidad.
>
Oui, mais vos lieux communs ne seront jamais de vous. Pensez-y!
> > Mais vous ne pensez qu'à bouffer, ma parole!
>
> Pas plus que vous.
>
> > Pas lu Schopen?
>
> Nein, yé aurais doû ?
> Qu'est-ce qu'il a dit Hauer ?
>
Ben! je vous l'ai dit. Vous n'aviez qu'à le lire au bon moment plutôt
que de survoler sans comprendre.
> > Si vous voulez, mais outre que c'est quand même extrèmement
> > douloureux, rien ne prouve que l'élimination pour délit de sale
> > gueule soit favorable à notre survie.
>
> Rien en effet.
> Et quand bien même ça le serait, rejoindriez-vous le parti Nazi ?
>
Le parti Nazi n'existe plus, et on vient de dire que ce n'était pas
utile et très douloureux. Quelle question conne!
> > Laissons faire plutôt les masos, les martyres,
> > les quandidats volontaires, et les irresponsabilités multiples.
>
> Et les homosexuels aussi ...
>
> Tous ces gens sont comme vous et moi.
> Seriez-vous en train de faire un lien entre la génétique et les sus-nommés ?
> Ou bien serait-ce que le masochisme, le martyr, le volontariat et
> l'irresponsabilité se transmettraient aux autres par ceux qui en sont
> atteints ?
>
C'est vous qui parlez de génétique, et ce que vous dites ne peut germer
que dans la tête d'un crétin particulièrement déloyal.
> > > Pourquoi s'éteindrait-elle alors ?
>
> > Ben c'est justement en réfléchissant aux causes qu'on a les meilleures
> > chances de trouver les comportements adaptés.
>
> Réfléchissons-y donc.
> Refermons cette parenthèse sur le plaisir et mettons cette banalitas à
> l'arrière plan comme vous le souhaitiez.
Comme ça a été démontré.
Moi, je ne souhaite rien.
>
> Lorsque je vous ai coupé vous en étiez à :
>
> > "qu'il faudra nous montrer souples, humbles, intelligents, et non pas
> > statiques, orgueilleux et bêtes à manger du foin...
> > La première urgence serait de privilègier l'expérience, la connaissance
> > et la philosophie, plutôt que le plaisir, la sottise et la violence"
>
> Tout d'abord je suis d'accord sur tout ce que vous dites.
C'était bien la peine de me contredire...
> Tout cela m'évoque la sagesse que l'on doit opposer à la spontanéité.
>
C'est parceque vous avez l'esprit lent. On peut être spontané et sage,
en même temps!
> Quelles sont les outils de la Sagesse afin de préserver l'espèce ?
La Sagesse, c'est comme la Vérité, ça n'existe pas. C'est une tendance,
une approche, le résultat conjugué d'une expérience d'une culture et
d'une certaine finesse, ...et aussi pas mal d'humilité.
Par contre la Connerie est parfaitement détectable. C'est ce que
Vizzaiona appelle l'inintelligence et dont il décrit les actes
caractéristiques.
>
> > > A mon avis la survie réside dans une réflexion plus terre à terre :
> > > - Je dois satisfaire mes besoins vitaux.
> > > - Si quelqu'un m'en empêche je lui casse la gueule.
> > > - S'il est trop fort, je vais ailleurs pour les satisfaire.
> > > - "La deuxième à gauche au fond du couloir ..."
>
> > Non! ça c'est la survie d'un individu, pas celle de l'espèce.
>
> Comme qui disait la pensée unique n'existe pas.
> Je pense que la survie d'une espèce passe par l'individualité de ses
> membres, pas vous.
>
ça n'est même pas valable pour les animaux inférieurs, bactéries,
oiseaux, poissons... lesquels sont capables de mettre en oeuvre des
stratègies d'ensemble complexes pour échapper globalement aux désatres.
> > Les besoins primitifs sont-elles des lois naturelles?
> > Ce sont des manifestations physiques, par ex de besoins énergétiques
> > en ce qui concerne la faim. ça se passe au niveau de la cellule.
>
> C'est vous qui avez parlé de lois naturelles notamment au sujet du Nazisme
> dont il est question dans le fil.
> Je n'ai fait que reprendre votre vocabulaire, et je ne vois pas en quoi un
> "besoin énergétique" s'éloigne davantage d'une loi naturelle que la
> "sélection" à laquelle il m'a semblé que vous faisiez allusion.
>
> ==> "Le Nazisme était-il un sacrifice fabriqué utile à la loi naturelle?"
>
> De quelle loi naturelle parliez-vous ici, parmi celles que vous citez là :
>
Mais puisque je nie justement ce lien!
Le nazisme n'est pas le sujet. Rassurez-vous! ON NE VA PAS LE REFAIRE!
Essayez de vous intéresser à ce qui est intéressant.
Le titre du fil évoque une espèce de "logique universelle" qui serait
plus féroce que le nazisme. Et soyons clair, j'ai dit que ce n'était pas
comparable. Le nazisme, même les plus sots comme vous savent à peu près
comment ça marchait. La nature, on ne sait pas trop. On dit que les
dynosaures ont disparu à cause d'une météorite, mais peut-être aussi
ont-ils été victimes de leur trop grand appétit, ou de leur manque
d'adaptation.
On ne sait pas, à vrai dire comment la nature s'y prend. On a des
doutes, des présomptions. Mais on n'a aucune certitude. ne parlons même
pas des aléas... imprévisibles par définition!
Pour en revenir à votre parenthèse, au contraire, si nous n'avions plus
du tout le besoin de nous nourrir, nous aurions fait un grand pas vers
la survie. Donc c'est exactement le contraire de ce que vous nous dites.
Je vous ferais remarquer que pour l'instant vous n'avez dit que des
conneries!
> > Les lois naturelles, c'est plutôt la gravitation, l'électromagnétisme,
> > les mouvements astraux, la radioactivité, les lois de la chimie et de
> > la physique, lesquelles nous obligeront certainement un jour à composer
> > avec le futur, à réfléchir à l'évolution des bilans globaux.
>
> > > La survie d'une espèce réside dans la satisfaction des besoins vitaux de
> > > chaque individu de celle-ci.
>
> > Elle réside dans la sauvegarde d'un noyau d'individus dont le nombre
> > reste à déterminer.
>
> Outre que cette définition ne me plait pas :
> "La survie réside dans la sauvegarde d'un noyau d'individus dont le nombre
> reste à déterminer."
> Vous êtes dur avec moi ...
> J'essaie de trouver l'importance et l'intérêt de la nuance Survie /
> Sauvegarde (le reste étant banalitas) car il ne s'agit bien entendu pas
> d'expliquer une chose par son synonyme ...

Le problème des banalités et des lieux communs, outre que ça ne vous
apprend rien, c'est que les sots les énoncent comme s'ils les avaient
créer, et en général à mauvais escient.
> Ok Dans "sauvegarde" je vois l'intervention de l'homme !
> Ne serions-nous pas en train de nous éloigner des sacro-saintes lois
> naturelles ?
>
> > Les guépards ont survécu, mais leur nombre est passé
> > par un bas qui ne leur permet plus une variété génétique suffisante.
> > Ils sont très fragiles, à la merci de n'importe quelle maladie
> contagieuse.
> > Survivront-ils?
>
> Sauvons les guépards ! Que pouvons-nous faire ?
> Leur redonner une variété génétique suffisante ?
> Est-ce notre rôle ? Est-ce altruiste ou bien égoiste ?
> Est-ce aller vers ou à l'encontre des "lois naturelles" ?
>
> > C'est décousu, votre tirade! Que vient faire l'altruisme dans la
> > survie de l'espèce?
>
> Ce n'est pas décousu, et je ne fais pas plus de théâtre que vous.
> Vous n'aurez pas compris l'enchainement voilà tout.
> N'est-ce pas vous qui réfléchissiez sur comment sauver les espèces "guépard"
> ou "humain" ?
> Si ce n'est pas de l'altruisme je n'y comprend plus rien !
>
Mais pas du tout! C'est votre avenir et le mien qui est en jeu, c'est
l'avenir de NOTRE espèce. Se sentir plus concerné par son espèce que par
soi même n'est pas de l'altruisme. C'est N O R M A L!
On ne vous demande pas, pour l'instant de vous sacrifier pour que
l'espèce puisse perdurer.
D'autre part, les lois universelles sont les mêmes pour les guépards et
les humains. C'est pour cette raison que j'en prenais l'exemple. C'est
parcequ'il peut être étendu à l'homme. Faut vraiment tout vous dire.
C'est trop de vous demander un minimum d'effort d'imagination?

> > Pas de flagornerie SVP! J'y suis totalement allergique!
>
> Vous avez donc noté la touche d'humour ...
>
Rien du tout.
> > D'ailleurs vous êtes très nombreux à ne pas avoir lu Schopenhauer.
>
> Je vais finir par croire que c'est une tare que de ne l'avoir pas lu.
On s'en fout de vos complexes, Marcel! C'est pas le sujet.

--
JVx

backlinks